Go vegan !

DruckversionPDF version
go vegan

Les deux brochures go vegan comptent parmi les imprimés favoris de Swissveg. Elles sont enfin disponibles en français ainsi que la plateforme en ligne govegan.ch. Tester la vie végane est alors plus facile que jamais.

La brochure « go vegan – comment ? » propose une multitude d’astuces pratiques pour débuter le quotidien végane tout simplement. En collaboration avec des experts renommés dans le domaine, nous avons recueilli des informations fondées et pertinentes quant au mode de vie végane. 

Les auteurs célèbres Sébastien Kardinal et Laura VeganPower nous révèlent leurs astuces pour réussir les meilleures recettes dans la rubrique « manger à la maison ». En outre, on y trouve les meilleures alternatives à la viande, au lait & Cie., les cosmétiques et produits ménagers véganes, les vêtements ainsi que des infos quant aux expériences sur les animaux et sur ce qui peut nous faciliter les repas en dehors de la maison. 

La brochure « pourquoi ? » est un recueil d’informations et de chiffres actuels afin d’illustrer pourquoi le choix d’une alimentation végétale est la meilleure décision pour les animaux, l’environnement et la santé.  D’ailleurs : la collaboration avec le graphiste Camil Hämmerli a donné le jour à de nombreuses nouvelles graphies jeunes et attrayantes visualisant les effets positifs d’une alimentation basée sur les végétaux. 

Les brochures peuvent idéalement être déposées dans les restaurants, des cabinets médicaux, des bibliothèques scolaires, etc. Pour plus d’infos et pour commander les brochures gratuites :  www.govegan.ch

 

Pourquoi devenir végane ? Voici 50 raisons qui t’inciteront à opter pour le véganisme

1. Tu économises de l’eau

Pour produire ne serait-ce qu’un kilo de viande, il faut une quantité d’eau impressionnante. Le mode de vie végane permet donc d’économiser chaque année un nombre incalculable de litres d’eau.

Ici, tu en apprendras davantage sur le véganisme et la consommation d’eau.

2. Tu t’ouvres à une prise de conscience

Le véganisme t’apportera d’importants bénéfices en termes de santé, mais il t’incitera aussi à te poser tôt ou tard des questions à propos d’autres sujets tels que le « zéro déchets ». Cette sensibilisation te mènera forcément à porter une plus grande attention à une utilisation raisonnable des ressources.

3. Tu participes à la préservation des forêts tropicales

Chaque seconde, plusieurs milliers de kilomètres carré de forêts tropicales sont défrichés. Cette destruction est principalement due à la nécessité de gagner des surfaces supplémentaires pour l’élevage d’animaux de rente.

4. Tu réduis l’utilisation d’antibiotiques

Les conditions d’élevage sont si mauvaises, que les éleveurs ne peuvent pas se passer d’une administration régulière d’antibiotiques, en Suisse comme ailleurs. Or, il est d’ores et déjà évident que cette façon de faire a des conséquences dramatiques pour l’humanité. En effet, les bactéries résistantes aux antibiotiques colonisent notre corps via la nourriture d’origine animale que nous absorbons et rendent ainsi les humains très vulnérables face aux pathogènes. Les patients ne pouvant plus être traités contre les infections se comptent ainsi par milliers. Les bactéries résistantes tuent près de 300 personnes par an.

Ici, tu en apprendras davantage sur le véganisme et les antibiotiques.

5. Tu limites le risque de développer un cancer

Un lien direct a pu être établi entre la consommation de viande, notamment de viande rouge, et la survenue du cancer. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a classé la viande rouge transformée dans les aliments cancérigènes de groupe 1, un groupe auquel appartiennent aussi des substances comme le plutonium et la fumée de cigarette.

Ici, tu en apprendras davantage sur le véganisme et le cancer.

6. Tu limites le risque de développer un diabète

Plusieurs études démontrent le lien entre la consommation de viande et un risque élevé de développer le diabète. Contrairement à une idée reçue, le sucre n’est pas seul en cause. La consommation de produits d’origine animale peut aussi contribuer au diabète.

Ici, tu en apprendras davantage sur le véganisme et le diabète.

7. Tu limites le risque d’infarctus

Comparés aux non-véganes, les véganes ont un risque nettement moins élevé de développer des maladies cardiaques. Cela s’explique notamment par le fait que les véganes ont moins de problèmes d’hypertension, affichent de meilleures valeurs en termes de cholestérol et sont moins sujets à l’obésité.

Ici, tu en apprendras davantage sur le véganisme et les maladies cardio-vasculaires.

8. Tu limites le risque d’AVC

Les fruits, les légumes et les acides gras oméga-3 tels qu’on les trouve, par exemple, dans les noix contribuent à réduire le risque d’AVC. Il en va de même d’une alimentation pauvre en graisses non saturées. L’alimentation végane équilibrée répond à ces critères.

9. Tu limites le risque de démence liée à l’âge

Le fait de renoncer à consommer des produits d’origine animale réduit le risque de démence due à l’âge.

10. Tu contribues à réduire les émissions de CO2

L’élevage d’animaux de rente est responsable, dans une large mesure, des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle planétaire. En devenant végane, tu contribues activement à réduire les émissions de CO2 et donc à préserver l’environnement.

Ici, tu en apprendras davantage sur le véganisme et les gaz à effet de serre.

11. Tu améliores la santé de ta peau

Les affections dermatologiques sont souvent dues à des intolérances alimentaires. Nombreuses sont les personnes qui voient l’état de leur peau se dégrader lorsqu’elles consomment, par exemple, des produits laitiers. Après un passage au véganisme, il n’est donc pas rare que la peau s’en porte mieux, et ce dans un délai très bref.

12. Tu fais la différence

Tu fais la différence pour l’environnement.
Tu fais la différence pour les animaux.
Tu fais la différence pour toi et ta santé.

13. Tu fais partie des précurseurs du mouvement végane

Le véganisme a le vent en poupe et est de mieux en mieux accepté certes, mais il n’en reste pas moins qu’en optant pour ce mode de vie, tu appartiens à une minorité. À ce titre, tu peux te considérer comme faisant partie des précurseurs du mouvement.

14. Tu contribues à réduire la surpêche

La surpêche, la pollution et d’autres facteurs environnementaux menacent sérieusement les mers et les océans qui constituent 70% de la surface de notre Terre. 

Ici, tu en apprendras davantage sur la surpêche.

15. Tu apprends à cuisiner de nouveaux plats

Que mangent les véganes au juste ? De l’herbe, des graines et des cailloux ? Pas vraiment ! Tout changement d’alimentation implique une période d’adaptation. Cela te permettra tout naturellement de déguster et de cuisiner de délicieux plats dont tu ignorais l’existence jusque là. Bienvenue dans un univers fait d’enrichissantes découvertes culinaires.

Ici, tu trouveras de nombreuses idées de recettes. 

16. Tu mèneras une vie plus saine

Contrairement au reste de la population, les véganes s’intéressent de près à la qualité de leur alimentation. Grâces aux connaissances acquises au fil du temps, ils se nourrissent de manière équilibrée et saine. Une alimentation sans produits d’origine animale, qui sont souvent la cause directe de maladies, fait que la plupart des véganes sont en meilleure forme que la population moyenne. Cela ne signifie toutefois pas que le véganisme est meilleur pour la santé par définition.

Ici, tu en apprendras davantage sur le véganisme et la santé.

17. Tu cesses de soutenir l’élevage industriel

En fin de compte, le marché s’adapte aux habitudes de consommation de la population : la fameuse loi de l’offre et de la demande. En achetant de la viande bon marché au supermarché ou en consommant de la viande de provenance douteuse au restaurant, tu soutiens directement l’élevage industriel. À l’inverse, en achetant des alternatives à la viande, tu en augmenteras la demande et inciteras le marché à élargir son offre.

18. Tu affineras ton sens du goût

En renonçant aux produits industriels transformés et d’origine animale, tu constateras un changement au niveau de tes papilles gustatives, et ce après quelques semaines seulement. Alors qu’une tomate te paraissait amère et fade auparavant, elle t’offrira toute sa palette de saveurs fruitées après une période de sensibilisation. 

19. Tu feras de nouvelles connaissances

Que ce soit à l’école, au travail ou au sport : nos intérêts et nos décisions déterminent notre environnement social. Le passage au véganisme aura inévitablement pour conséquence d’étendre ton cercle de connaissances, ne serait-ce qu’avec le vendeur de l’épicerie végane dans laquelle tu n’avais jamais mis les pieds auparavant.

20. Tu perdras du poids sans faire de régime

Beaucoup d’entre nous sont à la recherche du régime parfait ou d’un moyen simple et infaillible de perdre du poids. En passant à une alimentation à base de produits complets, non transformés et véganes, tu pourras perdre du poids sans avoir à te soumettre à un régime. Tu n’auras pas non plus à gérer le tant redouté « effet yoyo » lié aux régimes trop drastiques.

21. Tu prends conscience de ce que tu manges

L’importance accordée aux matières premières qui constituent l’alimentation quotidienne est un élément prépondérant dans le véganisme. Prendre conscience de ce que l’on mange ne se limite toutefois pas à distinguer les produits véganes des produits non véganes : c’est la qualité des produits qui compte. Rappelle-toi que les aliments sont parfois aussi appelés « vivres ».

22. Tu permets à d’innombrables animaux d’échapper à la mort

Selon Proviande, 76 544 610 animaux ont été abattus en Suisse pour l’approvisionnement en produits d’origine animale en 2019. S’ajoute à cela toute la viande importée. Ce chiffre ne diminuera pas tant que la demande en viande restera constante. En optant pour un mode de vie végane, tu contribues activement à sauver d’innombrables animaux de la mort.

23. Tu contribues à préserver la biodiversité

La surpêche dépeuple les mers et le défrichage anéantit les forêts amazoniennes. La biodiversité en souffre et diminue en conséquence au fil du temps.

Ici, tu en apprendras davantage sur le véganisme et la biodiversité.

24. Tu contribues à faire baisser la pollution

L’élevage d’animaux de rente entraîne une augmentation des particules fines et du taux d’ammoniac dans l’air. L’ammoniac est un gaz malodorant et polluant produit avec les excréments des animaux. Il rend l’air irrespirable pour les animaux dans les étables et contribue à la pollution de l’air à large échelle.

25. Tu ne places pas tes besoins au-dessus de ceux des animaux

Les animaux ont les mêmes besoins biologiques fondamentaux que nous autres humains. Il est contraire à l’éthique de placer nos besoins au-dessus de ceux d’autres êtres vivants.

Ici, tu en apprendras davantage sur le véganisme et l’éthique.

26. Tu contribues à préserver la qualité de l’eau

Le purin, les pesticides, les médicaments et d’autres déchets finissent dans les nappes phréatiques via l’élevage d’animaux de rente. Cela n’est pas sans impact sur les ressources en eau. La consommation de produits d’origine animale est donc proportionnelle à la quantité de déchets qui ne peuvent être filtrés par les systèmes d’épuration d’eau et qui se retrouveront dans les nappes phréatiques.

Ici, tu en apprendras davantage sur le véganisme et la pollution de l’eau due à la consommation de produits d’origine animale.

27. Tu contribues à éviter le gaspillage des ressources

L’élevage compte parmi les branches industrielles qui gaspillent le plus les ressources de la planète, que ce soit en termes de terrain, d’énergie ou d’eau. 

28. Tu baisses ton taux de cholestérol

Comme l’a démontré l’Oxford Vegetarian Study, les véganes affichent en moyenne une concentration largement moindre de LDL (Low Density Lipoprotein) et de cholestérol total. Le LDL étant impliqué dans la calcification des vaisseaux, il compte parmi les facteurs aggravants dans des dysfonctionnements tels que les maladies cardio-vasculaires.

29. Tu donnes l’exemple

Donnes l’exemple et tu inspireras d’autres personnes dans ton entourage.

30. Tu diminues le risque de développer une cataracte

En renonçant aux produits d’origine animale, tu diminues le risque de développer une cataracte.

31. Tu soulages ton système digestif

Une alimentation végane équilibrée est composée de fruits frais, de légumes, de céréales, de légumineuses et de noix. Elle est très digeste et ne reste pas sur l’estomac.

32. Tu limites l’exploitation systématique des vaches pour leur lait

D’après l’Office fédéral de la statistique, environ 51 litres de lait ont été consommés en Suisse en moyenne par habitant en 2018. S’ajoutent à cela les produits laitiers comme le fromage que chacun d’entre nous consomme presque quotidiennement. Pour répondre à cette demande, les vaches de l’industrie laitière souffrent le martyre. Les boissons végétales et le fromage végane constituent une véritable alternative et un appui lorsque « l’envie est trop forte ».

33. Tu aimes la vie

Ici, il n’est pas question de ta vie en particulier, mais de la vie en général. En devenant végane, tu améliores ta vie, mais aussi celle des animaux.

34. Tu contribues à limiter la faim dans le monde

Dans le monde, un humain sur onze a souffert de la faim de manière chronique en 2019. C’est une réalité que l’on imagine à peine lorsque l’on vit dans un pays occidental comme le nôtre. En théorie, la quantité de céréales que nous utilisons quotidiennement comme fourrage pour les animaux suffirait à nourrir tout le monde. En effet, pour obtenir un kilo de viande de bœuf, il faut beaucoup de céréales.

Ici, tu trouveras des graphiques très clairs.

35. Tu incites la communauté à mettre fin à l’expérimentation animale

Être végane signifie renoncer aux produits d’origine animale dans tous les domaines de la vie courante. Les produits issus de l’expérimentation animale en font partie. C’est le cas de beaucoup de produits cosmétiques et de beauté.

36. Tu limites le risque d’infection par la salmonelle

La salmonellose se transmet souvent par le contact ou la consommation de produits d’origine animale comme les œufs. En renonçant à manger ces aliments, le risque de contracter une telle infection diminue automatiquement.

37. Tu t’extrais du système spéciste

Le racisme est une idéologie qui classe les humains en différentes catégories selon leur race et postule une hiérarchie entre ces races. Par analogie, le spécisme est une idéologie qui postule une hiérarchie entre les espèces. Le résultat d’un tel postulat se voit tous les jours dans les abattoirs à travers le monde entier, des lieux où la cruauté semble sans limite.

38. Ton corps ne sert pas de tombeau aux animaux

« On est ce que l’on mange » affirme un dicton célèbre. Rêves-tu vraiment d’être une tombe pour animaux morts ?

39. Tu mets un terme à tes brûlures d’estomac

Les brûlures d’estomac peuvent avoir de nombreuses causes, mais l’alimentation y a souvent une large part. Les aliments difficiles à digérer qui mobilisent le système digestif durant de longues heures les favorisent indéniablement.

40. Tu entretiens ta flore intestinale

Notre intestin remplit différentes fonctions dans notre corps. Outre la digestion et l’absorption des nutriments, il régule l’hydratation, fait partie intégrante du système immunitaire et met à disposition des hormones et d’autres neurotransmetteurs. En mangeant des aliments complets, tu soulages durablement ton intestin et contribues grandement à sa bonne forme.

41. Tu es en bonne compagnie

Leonardo DiCaprio, Ben Stiller, Johnny Depp, Demi Moore, Natalie Portman, James Cameron, Usher, Nena, Steve-O, Patrik Baboumian, Jürgen Gerlach, Billie Eilish… la liste de célébrités ayant annoncé avoir opté pour un mode de vie végane est encore bien plus longue.

42. Tu partages la planète avec les animaux sans les exploiter

« Les animaux sont mes amis. Je ne mange pas mes amis. » Les véganes ne considèrent plus les animaux comme des produits ou des ressources ayant une utilité précise. Ils sont des êtres vivants qui peuplent cette planète au même titre que toi.

43. Tu prouves que tu as le courage d’explorer de nouvelles voies

Rares sont les personnes qui ont grandi dans une famille purement végane ou végétarienne. Décider soi-même un jour ou l’autre de faire le pas signifie être ouvert(e) à la nouveauté, renoncer à des comportements et à un système de pensée établi et s’opposer courageusement à ce que le reste de la société considère comme une norme inébranlable.

44. Tu aimes les animaux

La plupart des personnes à qui l’on demande si elles aiment les animaux répondront par l’affirmative. Malheureusement, souvent seuls les chats et les chiens entrent au bénéfice de cet amour. L’amour des animaux devrait être inconditionnel et ne pas porter sur certaines espèces au détriment d’autres.

45. Tu aimes les plats véganes

Les plats véganes sont tout simplement délicieux. Une fois les nouvelles habitudes culinaires prises, la cuisine végane n’a rien à envier à la cuisine traditionnelle. De plus, le marché des alternatives aux produits animaux continue de s’enrichir de produits ressemblant gustativement à s’y méprendre aux produits originaux.

46. Tu as compris que manger de la viande est égoïste

Soyons clairs : à notre époque, il n’y a aucune raison valable, non égoïste, de manger de la viande. Il est indubitablement possible de vivre sans consommer de produits d’origine animale. De plus, une telle alimentation comporte de nombreux avantages pour la santé, le bien-être des animaux et l’environnement.

47. Pour que tu puisses affirmer haut et fort ne plus faire partie de ce système cruel

Souhaites-tu vraiment faire partie intégrante de l’industrie globale autour des animaux de rente ?
Souhaites-tu vraiment soutenir cette branche de l’industrie avec ton argent ?
Souhaites-tu vraiment contribuer à ce système d’une cruauté inouïe ?

48. Tu contribues à faire de la Terre un lieu agréable à vivre

Tu peux apporter ta contribution aux efforts entrepris pour faire de la Terre un lieu agréable à vivre et faire en sorte qu’elle le restera pour les générations futures.

49. Tu améliores tes performances sportives

De nombreux athlètes ont brisé des records de performance, non pas malgré, mais grâce à une alimentation 100% végétale. En voici quelques exemples : Patrik Baboumian (Strong Man), Chris Smalling (footballeur) ou Mischa Janiec (body-builder).

50. Tu ne veux pas de résidus d’antibiotiques, d’hormones, de sang ou de pus dans ton lait

Malgré les réglementations sanitaires très strictes auxquelles le lait est soumis en Suisse, il n’est pas exclu qu’il contienne des résidus tels que du pus.

Ces 50 raisons sont inspirées et en partie reprises depuis le site de Vegan fitwerden.

 

 

 

Dernière mise-à-jour: 13.01.2021