Aller au contenu principal

92% des résidus de dioxines et de PCB dans les produits d'origine animale

L'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) a examiné la contamination des aliments suisses par les dioxines et les polychlorobiphényles (PCB) hautement toxiques et interdits depuis des décennies.

En août 2019, un nouveau rapport sur la contamination des aliments d'origine animale a ainsi été publié. Le rapport détaille la répartition des toxines sur les différents groupes d’aliments. 

Les dioxines et les PCB sont des contaminants de l'environnement dangereux pour la santé. Ils s'accumulent principalement dans les aliments gras d'origine animale, qui constituent donc la source principale de dioxines et de PCB pour l'humain. 

S'agissant de son rapport, l'OSAV précise : 
« Les résidus de dioxines dans les aliments suisses ont pu être diminués de manière massive ces dernières années, notamment grâce à des mesures efficaces quant à la réduction des émissions. Bien que la situation se soit améliorée et que les valeurs maximales ne soient pas dépassées en Suisse, des étapes ultérieures s'imposent afin de réduire l'ensemble de la charge en polluants pour la population suisse. »

Malgré le résultat clair des examens de l'OSAV, les étapes mentionnées par l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires excluent toutes les recommandations qui pourraient inciter à la réduction de la consommation de produits d'origine animale.

Absorption estimative de dioxines et biphényles polybromés

Estimation de l'absorption groupée de PCB et de dioxines par la population suisse via l’alimentation.

Weitere Infos
Ce que vous voyez vous plait-il ?

Soutenez-nous

Spenden
Mitglied werden