Fabrication de produits à base de soja à Genève

DruckversionPDF version
brochettes de tofu

Quand et comment a débuté l’entreprise Swissoja ?

L'entreprise existe depuis 1977 et à l’époque elle a démarré lorsque son fondateur a fait un voyage en Asie et découvert les vertus du soja et de ses protéines. Après son retour à Genève, il a décidé de fonder l’entreprise. À l’époque cela s’appelait la Maison du tofu.

Vous étiez donc l'un des premiers producteurs de tofu en Suisse ?

Oui c’est fort probable que l’on soit un des premiers producteurs en Suisse et parmi les 3 premiers en Europe.

À quoi faites-vous attention quand vous élaborez vos produits ?

Alors d’abord à la qualité des labels des matières premières, et on s’assure qu’il soient bien Bio et sans OGM. Ensuite ce qui est vraiment très important pour nous c’est les qualités nutritionnelles  des matières que l’on utilise. On travaille uniquement avec des fèves de première qualité. Les fèves doivent avoir un fort taux de protéines pour qu’elles conviennent aux critères de qualité que nous nous sommes fixés.

D’où provient le soja que vous utilisez ?

À nous tout seuls, d’après les chiffres dont nous disposons, nous consommerions quasiment tout le soja Bio produit en Suisse. La demande de soja bio en Suisse dépasse largement l’offre nationale. Comme les autres producteurs de tofu, nous sommes donc obligés d’en importer une partie.

Nous avons sélectionné un  fournisseur français 100% Bio qui a vraiment une qualité comparable et des standards qualitatifs semblables au Bio Suisse.
Certains grands groupes de distribution, qui produisent en grande quantité, se réservent une partie de la production Bio Suisse. Du coup difficile d’avoir plus de production d'origine suisse.

Quelles sont les principales différences entre votre tofu et un autre ?

Je prends souvent l’exemple du fromage, la mozzarella existe par exemple sous différentes qualités : Il en existe des caoutchouteuses et gommeuses comme des mozzarellas de haute qualité, bien plus juteuses. Et j’ai la prétention de dire que si on devait faire un parallèle avec notre tofu, nous serions au niveau artisanal haut de gamme.

La même chose vaut au niveau de la méthodologie. Les machines que nous utilisons proviennent du Japon. On les importe afin de pouvoir produire selon les mêmes méthodes qu’ils utilisent en Asie pour produire du tofu haut de gamme. Cela exige un maximum de main d’œuvre et de savoir-faire et un minimum de machines.

Nos produits sont Bio, d’origine naturelle 100% et sans élément artificiel ni arômes ajoutés. Par exemple, notre tofu fumé est vraiment fumé au bois de hêtre, notre tofu basilic contient uniquement du vrai basilic  qui est rajouté au moment de la coagulation, ce qui donne un produit authentique sans saveur ajoutée. On peut le voir sur nos listes d’ingrédients qui sont toujours  courtes.

D’ailleurs nous avons doublé nos effectifs ces deux dernières années. On forme des apprentis en denrée alimentaire et vu que l’entreprise a la chance d’être en croissance, au terme de leur apprentissage on leur offre souvent un poste chez nous.

Quelles différences a votre lait de soja Bio par rapport aux produits concurrents ?

La principale différence réside dans le fait que nous n’utilisons pas de la farine de soja mais des fèves de soja. De ce fait, le lait que nous produisons est très homogène et ne décante pas. Et vu qu’il est très riche en protéines, on peut donc très facilement le monter en crème et en faire des sauces, ce qui n’est pas possible avec les produits à base de farine de soja. De plus, c’est le seul lait du marché qui est pasteurisé et non upérisé ! Il est donc vendu au rayon frais.

Certaines personnes ont une mauvaise image du tofu. Que leur répondez-vous ?

Comme j’ai dit avant, il y a tofu et tofu. Il y a le tofu de qualité industrielle ou le produit artisanal supérieur avec des matières premières de haute qualité.
Ensuite il y a aussi la question comment on le prépare. C’est un peu comme si vous croquez dans une pomme de terre crue, ça ne sera pas très agréable en bouche par contre si on apprend à l’apprêter et à la cuisiner ce sera totalement différent. C’est pareil pour le tofu, cela dépend grandement de la façon dont vous le préparez.

Quoi qu'il en soit : on ne peut pas en vouloir aux gens qui n’aiment pas le tofu. Le marché est inondé de tofu bas de gamme qui donne une mauvaise image du produit.
Nous voudrions faire découvrir le vrai tofu de haute qualité à tous. C’est une alternative intéressante qui permet de varier l’alimentation.

Où peut-on acheter vos produits ?

Dans tous les magasins d’alimentation biologique de Suisse. Si votre magasin n'en propose pas, il suffit de demander. La grande majorité des magasins Bio sont très souples et commanderont volontiers pour vous les produits que vous désirez.
Autrement, on peut les trouver dans toute la Suisse chez Globus, Aligro, ou encore Manor sous leur propre marque « BIO NATUR PLUS».

Le marché du tofu est encore en plein développement. Certains gérants de magasin sont encore hésitants et n’en proposent que peu. Mais il ne faut pas hésiter à leur demander.

Marco Eberhard

Dernière mise-à-jour: 22.02.2016