Laine : commerce sanglant avec la peau des moutons

DruckversionPDF version
laine et mouton

La laine est tout bonnement le produit naturel par excellence. Elle est à notre disposition pour tricoter des chaussettes douillettes, des bonnets et jaquettes qui nous réchauffent. Dans l'habillement sportif elle est appréciée pour ses propriétés d'équilibrage de température dans la fabrication de sous-vêtements. Tant d'avantages dont on ne devrait pas avoir besoin de se passer ! Ou…peut-être que si…

Comme tant d'autres choses, la laine est devenue un produit de masse. Dans le monde entier, dans presque 100 pays, on produit en moyenne 2,2 millions de tonnes de laine par année. La plus grande partie en Australie, suivi par la Chine et la Nouvelle Zélande.

Situation en Suisse

En Suisse la production de laine n'est en aucun cas un commerce rentable. Un mouton produit deux à trois kilos de laine par tonte, ce qui rapporte env. 2 francs au propriétaire. Mais uniquement la tonte coûte déjà 5 francs par mouton au propriétaire. Si on compte le temps qu'il faut pour trier la laine et on ajoute les frais de transport ou les frais de port, il ne reste que des chiffres rouges. C'est la raison pour laquelle on débarrasse environ la moitié de la laine avec les déchets où elle est brûlée. L'autre moitié est surtout utilisée pour la fabrication de matelas, pour le bâtiment et des tapis, car la laine de nos moutons suisses est trop grossière et de ce fait inadaptée. La production de laine est donc aléatoire pour les détenteurs de moutons suisses. La viande des animaux est beaucoup plus importante. Les bénéfices  provenant de nos troupeaux sont dus à la production de viande.1

Mulesing

Tournons-nous vers la laine "haut de gamme" du pays de production no. 1, l'Australie. Là plus de 125 millions de moutons fournissent plus de 20 % de la production mondiale de laine. Les troupeaux sont constitués de milliers de moutons, ce qui rend impossible une attention individuelle pour chaque animal ou de lui venir en aide en cas d'urgence. Spécialement pour la production de laine on élève des moutons Mérinos, avec une peau très plissée, afin de faire pousser encore davantage de poils. Cette surabondance de poils provoque la mort de beaucoup de moutons, qui, sous la chaleur torride, succombent à un collapse ou à un coup de chaleur. Dans les régions chaudes les Mérinos sont souvent attaqués par les mouches dont les larves écloses dévorent littéralement les moutons depuis l'intérieur en leur infligeant une véritable torture. Pour tenter d'éviter  cette attaque de mouches, les ranchers australiens pratiquent une intervention appelée le "Museling". Pour ce faire, les moutons sont renversés de force sur le dos et leurs jambes sont fixées  entre des barres de fer. Ensuite on leur coupe à vif, sans aucun antidouleur, des morceaux de chair, de la taille d'une assiette, tout autour de la queue. Ainsi on devrait obtenir une surface lisse, cicatrisée, qui n'offre plus de prise aux œufs de mouches. Par ironie du sort ce sont justement ces grandes surfaces sanguinolentes qui sont attaquées par les mouches, encore avant leur cicatrisation.2

La tonte des moutons

Les tondeurs sont généralement payés à la quantité et non pas à l'heure. Ceci les motive à travailler le plus rapidement possible, sans égards pour les moutons. Des témoins oculaires racontent des scènes atroces dont ils ont assisté lors de la tonte. Les animaux sont souvent  blessés par des coupures et ainsi gravement mutilés.

Agneaux

Peu de semaines après leur naissance les oreilles des agneaux sont percés, les queues sont coupées et les mâles sont castrés. Tout est fait sans narcose! La castration des agneaux mâles est pratiquée entre la 2e et la 8e semaine après leur naissance en leur faisant une incision et en coupant les testicules, ou avec un anneau de caoutchouc qui coupe l'arrivée de sang et qui est une des méthodes de castration des plus douloureuses qui existent.

Transport dans le monde entier

Lorsque la demande de laine baisse, les moutons sont vendus pour l'abattage dans le monde entier. Cela entraine chaque année l'exportation de 6,5 millions de moutons vivants, depuis l'Australie jusque au Proche Orient ou en Afrique du Nord.

En Australie les moutons parcourent des distances énormes sur terre avant d'atteindre des lieux de rassemblement d'où ils sont chargés sur des bateaux. De nombreux moutons meurent encore sur le lieu de rassemblement, stressés, malades ou blessés par le transport, suite aux mauvaises conditions de détention ou au fourrage inadapté. Les survivants sont entassés sur des bateaux. Les jeunes animaux ou les bébés nés en route sont souvent piétinés à mort. La mortalité à bord est de 10% et pour chaque mouton qui périt de nombreux autres mourront à leur tour, tombent malades ou sont blessés. Ainsi, selon un compte-rendu, 14'500 moutons sont morts de coups de chaleur en 2002, en route pour le Proche- Orient. Leurs cadavres ont été jetés par-dessus bord.3

Cashmere

Le cashmere provient du sous-poil très fin de la chèvre Kaschmir qui est élevée par millions en Chine et en Mongolie. Les animaux dont la fourrure présente des défauts sont généralement tués avant l'âge de deux ans. Des experts assurent que les fermiers tuent 50 à 80% de leurs jeunes animaux parce que leurs fourrures ne correspondent pas aux normes exigées.

Angora

Les lapins Angora sont tenus par dix mille dans d'étroites cages en treillis. La Chine domine le marché international par plus de 90%. Les lapins passent leur vie dans des cages dont les fils de fer provoquent des tumeurs aux pattes. Pour la tonte les animaux sont fixés, étendus sur une planche. Le gain de laine chez les mâles n'atteint que environ 75 à 80% de celui des femelles. C'est la raison pour laquelle dans de nombreux élevages les mâles sont tués tout de suite après la naissance.

Ce que vous pouvez faire

Achetez et portez des matériaux respectant les animaux et qui, contrairement à la laine, sont imperméables. Tencel par exemple laisse respirer la peau, est durable et biodégradable. Lyocell (en cellulose) a un toucher doux comme le cashmere et Polartec Wind Pround est imperméable. D'autres alternatives sont le polyestervlies, le sisal , le bambou, la flanelle de coton, la viscose, vlies, acryl , chanvre et la soie de soja. 

Bernadette Raschle

Trad. Olivia Villard

Dernière mise-à-jour: 27.03.2018